Pour le meilleur


Affiche du spectacle d'humour "Pour le meilleur" Un homme qui chante une femme qui soupire ils ont des jouets d'enfants
  • mar 11 Juil à 20:00
  • mer 12 Juil à 20:00
  • jeu 13 Juil à 20:00

Bientôt à la réservation !

Artiste, auteur et interprète : Gaëlle Gauthier, Arnaud Gidouin
Spectacle tout public
Durée : 1h30

Suite au succès de leur premier spectacle Arnaud et Gaëlle font un retour en force !

Après avoir mis en scène leur bonheur à deux ils ont eu envie de partager leurs emmerdes à 4, parce qu’y a pas de raison !

Comment « un vrai couple » a survécu à l’arrivée de deux enfants en à peine deux ans ? Est-ce que La pat patrouille a fait disparaître Céline Dion en mission ? Est-ce que Baby Shark a dévoré ACDC ?

Beaucoup plus occupés, mais toujours aussi déjantés, Arnaud et Gaëlle reviennent pour de nouvelles aventures, en famille et pour le meilleur…

 

Un joyeux ménage en scène

En couple depuis 2018, Arnaud Gidoin et Gaèlle Gauthier se racontent à nouveau dans une sorte de mise à jour de leur « Un vrai couple », leur premier « one-couple-show », avec l’arrivée de leurs enfants. Mais comment résister à la tentation de rejouer la rencontre, le premier rendez- vous, une verveine miel dans un karaoké, la découverte de chez l’un puis de chez l’autre, des différences, majeures qu’on tente de gommer – surtout lui -, mais qu’ils s’amusent à accentuer, comme les défauts, la jalousie de l’une quand l’autre est aussi mauvais joueur que mauvais perdant.

Un récit de sketchs qu’Amaud Gidoin et Gaëlle Gauthier entrecoupent de moments d’interaction avec le public

Un match de tennis trop acharné, la découverte de la clinique des Bluets, l’installation des babyphones, tout est prétexte à rire. Et le public suit. Comédienne et chanteuse, Gaëlle Gauthier donne de la voix et impose son autorité tandis qu’Arnaud Gidoin fait le clown, en rajoute dans son style de jeu engagé et physique, un numéro bien huilé et efficace. Un récit de sketchs que le couple entrecoupe de moments d’interaction avec le public, mis à contribution avec bienveillance. On rit aussi de ce miroir ainsi tendu, et l’on fond devant la complicité et la tendresse qui se dégage de ce couple.

Sylvain Merle Journaliste au service culture du Parisien

 

Partage